La Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine sortent la tête de l'eau

-

Climatologie - 24/05/2022

Image sans légende

L'épisode pluvieux entre dimanche et lundi a apporté des précipitations parfois significatives entre la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine. Des pluies qui vont soulager pour quelques semaines au moins une situation qui devenait très préoccupante.

L'épisode pluvieux le plus important depuis le 2 octobre dernier !

Il faut remonter à huit mois pour trouver la trace d'un épisode pluvieux plus conséquent entre l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique. C'était précisément le 2 octobre dernier au passage d'une rivière atmosphérique. Depuis, les flux océaniques ont déserté l'Europe de l'ouest et la pluie n'est tombé qu'avec parcimonie. La pluie était attendue dimanche et lundi sur la Bretagne. Elle est tombée avec des intensités souvent modérées et de manière continue. C'est dans la nuit de dimanche à lundi que l'épisode a été le plus efficace pour les sols et la végétation. Les orages qui ont éclaté en Loire-Atlantique et dans l'est du Morbihan ont perduré en s'évacuant péniblement vers l'est. La pluie a continué de s'échapper des nuages et les récoltes se sont montrées fructueuses. Les averses de lundi ont apporté des cumuls supplémentaires dans des secteurs épargnés par les orages de la veille notamment dans les Côtes-d'Armor et aux abords du Golfe du Morbihan. Ces précipitations moins efficaces permettent tout de même aux cours d'eau de retrouver des hauteurs d'eau plus adéquates avec la période de l'année. Pour le Finistère et le Morbihan, les précipitations sont restées insuffisantes. Il faudra d'autres précipitations ces prochains jours pour soulager les effets de l'hiver sec. Ailleurs également, la situation n'est pas stabilisée. Cet épisode pluvieux salvateur permet de repousser les impacts de la sécheresse à plusieurs semaines.

Pourquoi les pluies ont été efficaces malgré l'orage ?

Au printemps, les précipitations sont moins efficaces qu'en hiver. En hiver, les pluies sont régulières et souvent modérées grâce au flux océanique typique de nos régions tempérées, ce qui permet au sol d'absorber une quantité importante d'eau. Avec l'arrivée du printemps, les sols se transforment. La végétation pousse et l'eau s'infiltre plus péniblement dans les sols. La chaleur et l'ensoleillement provoque également de l'évapotranspiration du végétal. Dans la saison chaude, la végétation est plus susceptible d'être en situation de stress hydrique lors des épisodes de fortes chaleurs et lorsque la pluie ne tombe pas durant plusieurs semaines. 

L'importance d'une bonne répartition des pluies est donc au cœur des enjeux pour les professionnels de la terre et les arboriculteurs. En effet, les conditions météorologiques évoluent au printemps et les pluies sont souvent plus brutales et orageuses. Elles sont donc moins efficaces qu'en hiver car elles vont ruisseler jusqu'en aval d'un bassin versant. Elles vont donc relancer la dynamique hydrologique mais en la réserve utile va se décharger et les sols ne vont capter qu'une faible partie de cette eau qui va peiner à s'infiltrer dans les sols. Pour l'épisode pluvieux de dimanche et lundi, les températures plus faibles et la répartition des pluies sur plusieurs heures permettaient donc à la réserve utile de se reconstituer. En effet, les pluies ont ruisselé mais elles ont également pénétré dans les sols et recharger leur partie superficielle. Les températures basses ont limité l'évaporation. C'est donc le scénario parfait pour contrer l'arrivée de la sécheresse. 

L'infiltration reste cependant limitée. En effet, pour recharger les nappes il faut une multiplication des épisodes pluvieux de ce type pour ainsi permettre à cette eau de pénétrer plus profondément dans les sols. Dans le cas inverse, l'épisode pluvieux va rapidement perdre de son efficacité car les premières chaleurs qui suivent vont provoquer de la transpiration et l'eau disponible dans la réserve utile sera utilisée par le végétal pour l'alimenter en eau. Le vent peut également limité les bénéfices obtenus ces dernières 48 heures.

Écrit par Stéven Tual, publié le 24 mai

Les autres actualités météo

Illustration de l'actualité La météo de votre dimanche 3 juillet 2022
Bulletin régional. La météo de votre dimanche 3 juillet 2022
16:33

  - Dimanche 3 juillet - Beau temps ! - Les conditions sont anticycloniques. Malgré la présence de quelques plaques...

Illustration de l'actualité Bulletin météo pour le samedi 2 juillet 2022
Bulletin régional. Bulletin météo pour le samedi 2 juillet 2022
01/07/2022

Samedi 2 juillet - Les conditions sont anticycloniques. Quelques plaques de grisailles sont observées en début de journée avec...

Illustration de l'actualité Quel temps pour les deux premières semaines de juillet ?
Prévisions. Quel temps pour les deux premières semaines de juillet ?
01/07/2022

Les vacances commencent pour les juilletistes. Voici les conditions météo à attendre pour ces deux prochaines semaines. - Semaine...

Illustration de l'actualité Bulletin météo pour le vendredi 1er juillet 2022
Bulletin régional. Bulletin météo pour le vendredi 1er juillet 2022
30/06/2022

Vendredi 1er juillet - Fraîcheur matinale ! Vers du mieux côté ciel… - Quelques grisailles sont possibles au lever...

Dernier bulletin météo